Joël Kangah, un homme au parcours exemplaire !

La Côte d’Ivoire regorge d’Hommes de talent qui, au fil des ans, peaufinent et partagent leur savoir-faire à travers le monde. C’est le cas de Joel Kangha, un homme discret, courtois et fier de faire profiter son adresse à ceux qui le souhaitent. Itinéraire d’un enfant d’Afrique hors pair…
Joel Kangha est né à Abidjan. Ce jeune bassamois grandit dans une famille qui le couve d’un amour de cristal. Comme d’autres jeunes, il aime la musique. Il la choisit comme métier.

Mais Joel, comme l’appellent ceux qui lui sont proches, commence véritablement à asseoir et exprimer son talent comme encadreur d’un des groupes classés meilleures ventes dans les années 80 en Côte d’Ivoire: Les Oiseaux du Monde. La belle et non moins charmante aventure avec ce groupe le mène à travailler pour des organismes internationaux, dont l’UNICEF.

Son savoir faire est reconnu. Avec d’autres encadreurs des Oisaeaux du Monde, il se retrouve au Gabon en Afrique centrale, où Joel apporte son expertise à plusieurs groupes artistiques. Tout se passe très bien jusqu’à sa rencontre avec le pionnier de la musique africaine, Pierre Claver Akendengué, avec qui il a la chance et le bonheur de travailler.

En revenant du Gabon, Joel n’a plus de répit, Il croule sous le poids des sollicitations. Joel est pourtant discret, mais son professionnalisme est un secret de polichinelle. C’est ainsi qu’une cinquantaine d’artistes lui font confiance pour l’arrangement de leurs œuvres.

Et là, tout lui sourit encore ! Joel n’hésite plus. Il se lance comme arrangeur et touche aux musiques classées meilleures ventes du moment. Il devient Joel l’incontournable. Son studio accueille des musiques commerciales ou très évoluées comme celles du village Kiyi de Wèrè Wèrè Liking, Petit Denis ou Nestor David…pour ne citer que ceux-là.

Tenez ! Revenons à son étape gabonaise qui débute en 1993. Joel y a fait de la musique en travaillant parallèlement avec les Enfants du Monde. A Libreville, il s’est lancé dans le Sound Design: habillage d’antenne d’Africa N.1, la radio africaine, des spots de la compagnie aérienne Air Gabon etc…

Tout cela a été mis en sourdine quand il s’est lancé comme arrangeur à Abidjan. C’est ainsi qu’il l’a réédité en rentrant en Côte d’Ivoire. Il a tenu à développer ce côté post production audio qu’il aime tant: spots publicitaires, doublages de voix dans les films avec le cinéaste Henri Duparc et bien d’autres. Alors, JK Multimédia voit le jour. Les contrats affluent encore et encore. Surtout avec des opérateurs de téléphonie en Côte d’Ivoire et même des hommes politiques…

Lire sur Emergence News

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*