Joël, un des meilleurs humoristes du pays

L’humour ivoirien affiche de plus en plus ses lettres de noblesse. Grand Prix IvoirHumour : Joël, meilleur humoriste de l’année 2017

La grande salle du Palm Club Hôtel a refusé du monde vendredi soir, à l’occasion du ‘’Grand Prix IvoirHumour’’, la cérémonie de distinction des humoristes ivoiriens. Dans la salle, ils étaient tous là, humoristes nominés et en herbe, personnalités, partenaires et invités, pour témoigner de leur adhésion à cette initiative.

Placée sous le parrainage de Diomandé Mamadou, député de Séguéla, la cérémonie s’est vite transformée en un show humoristique entretenu par tous les invités. Et piloté de main de maître par Jean Jacques Varold qui, par des touches d’humour bien à propos, a amené l’auditoire à se transformer en humoriste d’un soir. « Le rire est l’expression de la joie et du bonheur. Il faut toujours encourager les initiatives culturelles, car la culture est tout ce qui nous reste quand on a tout perdu. Je voudrais donc remercier l’initiateur de ce prix et l’assurer de mon soutien pour les prochaines éditions », a confié le parrain.

Les bonnes blagues de Bamba Bakary, le jeu de mots, teinté d’humour, entre le parrain et le présentateur pour entretenir le suspense, ainsi que toutes les personnalités appelées à donner ou à recevoir un prix ont fait de cette soirée un véritable show ; signe que pour un coup d’essai, Chrix Alex Sahiri, Dg de IvoirHumour, a réussi un coup de maître. « Depuis 2011, nous accompagnons les humoristes ivoiriens avec, en ligne de mire, la recherche du professionnalisme. Aujourd’hui, 7 ans après, nous avons jugé opportun de marquer une pause pour distinguer ceux d’entre eux qui ont compris la nécessité de se professionnaliser car l’humour est un métier », a dit l’initiateur du prix. Ils étaient 52 nominés dans 15 catégories. Le trio du jury (Bamba Bakary (Pdt) Zongo et Gohou Michel) avait la lourde tâche de désigner les meilleurs. « Nous avons fait notre choix et nous espérons que le public sera en phase avec nous ».

Cet espoir émis par Bamba Bakary n’a effectivement pas souffert de fioritures car de la première distinction à la dernière, le public a manifesté son adhésion par de fortes acclamations et des cris de satisfaction. Toute chose qui contribue à donner au Grand Prix IvoirHumour sa crédibilité.

Intervenant au nom du jury pour le mot de la fin, Zongo s’est voulu plus explicatif sur leur démarche. « Nous nous réjouissons que nos choix soient en phase avec ceux du public. Dans notre domaine d’activité, il y a beaucoup d’amalgames. Le spectacle qui draine le plus de monde n’est pas le meilleur spectacle, c’est plutôt le meilleur évènement.

Quand on juge un spectacle, on ne juge pas l’évènement, car c’est le promoteur qui le fait. L’artiste, lui, produit le spectacle qui doit être beau, ingénieux, intelligent, ambitieux et pertinent. L’humour est un métier qui a des codes, c’est pourquoi nous soutenons cette initiative qui vise à le professionnaliser », a conclu le 2e vice-président du jury du Grand Prix IvoirHumour qui se pose désormais comme le meilleur baromètre des humoristes ivoiriens.

Par SERGES N’GUESSANT
lire sur Fratmat.info

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*