Billy Billy, le Coq chante depuis la France

Billy Billy, de son nom vrai nom Yao Billy Serge, né le 30 avril 1980, est un rappeur originaire de l’ouest de la Côte d’Ivoire, précisément de Gagnoa. Il est célèbre à travers l’Afrique occidentale, où il use de son rap comme d’une arme pour éveiller les consciences africaines. C’est à travers un langage assez familier et clair qu’il dénonce les tares de la société africaine mais plus précisément celles de la Côte d’Ivoire1.En 2013 il sort LA LETTRE AU PRÉSIDENT dans laquelle il encense mais aussi critique les abus du pouvoir en place, il s´attire ainsi les foudres des partisans du régime et échappe par la suite à une tentative d´enlèvement. D´où son exil en France en 2014, sans toutefois arreter de critiquer et dénoncer les abus des gouvernements africains.

En 2002 après avoir été vainqueur du concours musical Nescafé african revelation, il sort son premier opus avec la formation Nasty Mafia composée de deux autres de ses amis, un album enregistré sous le nom de Nescafe african revelations qui ne connaîtra pas un grand succès. C’est alors qu’il se tourne vers la maison de Production Coast to Coast pour sortir l’album Nouvelles du pays qui fait un carton et propulse ainsi Billy Billy parmi les meilleurs rappeurs Ivoiriens. Son titre Allons à Wassakara séduit entièrement le public car relatant le quotidien de bon nombre de foyers ivoiriens.

Du haut de son mètre soixante seize, il en impose à plus d’un. C’est un rappeur de race pur, un produit 100% naturel. Il est à cheval entre deux âges, deux styles, deux générations. La rigueur qu’il met dans le travail fait de lui, un rappeur de haut niveau.

Billy Billy s’inscrit dans la droite lignée des rappeurs engagés, porté par son implication totale à la cause du rap ivoirien. Il pratique un rap au style ethno moderne qui vient bouleverser les standards du hip hop ivoirien.

Sa rencontre avec Jean-Marc Guirandou (propriétaire de la maison de production et de distribution Coast 2 Coast) va transformer sa vie. Ce dernier après l’avoir auditionné, décide de le produire. Il entre dans la prestigieuse écurie des artistes de Coast to Coast.

Billy Billy a pour emblème « le coq ». Il décline ainsi tout un concept musical « laga digbeu adjamayéré style » et une attitude de vie qu’il transcrit dans ses textes et à travers sa danse « Chobacho ».

Il vient chanter pour appeler à un éveil des consciences endormies.

Billy Billy souhaite tourner à travers le monde et porter haut son message, le cri de cœur de la jeunesse africaine.

Il désire affronter les plus grandes scènes et entrer de plein pied dans la cours des grands afin de promouvoir la culture ivoirienne et africaine en gé. Il est le porte flambeau de la jeune génération de diplômés défavorisés qui tournent leurs regards vers le Très haut.

SES VIDEOS

La vidéo de son titre « Allons à Wassakara » est très satyrique. Il y dépeint l’histoire d’une vie, celle d’un père qui nourrit une vision trop optimiste de la vie en ville. Comme le dit si bien la chanson, « allons à Wassakara, mon fils, il dort dans villa … » ; mais le vieux est loin de savoir que Wassakara (Yopougon) a une histoire.
Wassakara est un véritable bidonville où la misère est le pain quotidien des familles qui y vivent. La surpopulation est difficile à gérer.
Billy Billy fait partie intégrante de cette famille sur laquelle il pose un œil critique mais toujours avec une note d’humour, il transcrit le quotidien dur et cruel de ces quartiers défavorisés.

Un véritable chef d’œuvre artistique qui en dit long sur la réalité africaine.
Celle du titre « Ballon d’Or » ne laisse personne indifférent, vue la qualité de l’image et la façon spéciale qu’utilise l’Artiste pour rendre hommage à un digne fils de nôtre pays la Côte d’Ivoire et au-delà nôtre cher continent l’Afrique, « DIDIER DROGBA », footballeur international, qui parti de rien du tout est devenu l’icône de toute une génération aujourd’hui…..L’Artiste veut inciter les jeunes d’ici et d’ailleurs à être des gagneurs comme DIDIER DROGBA ………..

Distinctions et publications
SON AGENDA 2007-2008

14 avril 2007 – Première partie du concert de la star française de rap Diam’s au Palais de la Culture de Treichville à Abidjan. (4 000 personnes)

24 juin 2007 – Première partie du concert de la star française de rap Booba au Palais de la Culture de Treichville à Abidjan. (4 000 personnes)

Décembre – Participation au giga concert organisé par la structure « Nestlé » dénommé « Nescafé Africa révélation ». (4 000 personnes)

23 décembre 2007- Mini concert pour la dédicace de son album « Nouvelles du pays » à la rue princesse de Yopougon à Abidjan. (10 000 personnes)

31 décembre 2007 – prestation au réveillon organisé par le plus grand Hôtel de Bassam, « L’étoile du sud ».

03 janvier 2008 – Participation au grand concert organisé par la structure de téléphonie mobile MOOV CI à Yamoussoukro. (10 000 personnes)

14 février 2008 – Première partie du concert de Fally Ipupa, star congolaise au Palais de la culture de Treichville à Abidjan. (4 000 personnes)

20 février 2008 – Concert pour le compte des éditions « Vallesse » au concours « Les manuscrits d’or » au Palais de la culture de Treichville à Abidjan. (4 000 personnes)

23 février 2008 – Participation à l’émission télévisée, la plus regardée en Côte d’Ivoire « Tempo ».

08 mars 2008 – Prestation à la bibliothèque d’Abengourou

2ème passage à l’émission « Tempo » à Ouragahio.

21 mars 2008 – Prestation semi live à la place Figayo à Yopougon (Abidjan) (7 000 personnes)

23 mars 2008 – Concert à Daoukro avec « Guinness » (15 000 personnes)

1er au 07 avril 2008.Tempo à Paris

18 Avril 2008 – Prestation au Palais de la Culture au Grand concert dénommé « L’Evènement des Ecoles » organisé par l’ONG « Generation engagée » devant plus 5000 personnes

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*