Serey Dié, le capitaine infatigable des éléphants

La Côte D’ivoire peut être fière d’avoir encore des fils qui s’impliquent physiquement et émotionnellement, sur le terrain et en dehors. Serey Dié est un de ceux là et sa participation à la CAN 2019 pour booster ses coéquipier à été remarqué et fortement appréciée. Le peuple lui témoigne une mention spéciale malgré la défaite en Egypte.

Geoffroy Serey Dié, né le 7 novembre 1984 à Facobly, est un footballeur international ivoirien évoluant à Neuchâtel Xamax FCS .

Arrivé en Tunisie en 2005 en tant qu’étudiant il travaille comme jardinier, il se fait remarquer lors d’un tournoi a la marsa, il effectue un essai concluant a l’EOGK un club modeste dans la banlieue de Tunis jouant une saison dans la ligue tunisienne il fut transféré a l’ES Sétif pour la modique somme de 3 milles euros. Milieu de terrain défensif, Serey Die rejoint le club suisse du FC Sion en 2008. Il remporte deux coupes de Suisse avec ce club (en 2009 et 2011), mais s’y illustre également par cinq expulsions en deux saisons.

En mars 2010, il est soupçonné d’avoir truqué des matchs, mais est très vite innocenté.

En mai 2012, à la fin d’un match contre le FC Lausanne-Sport, Serey Dié gifle un ramasseur de balles de 13 ans qui, selon lui, ne rendait pas le ballon assez vite. Bien qu’il se soit excusé auprès de l’adolescent, le père de ce dernier porte plainte et Serey Die doit passer devant une commission de discipline.

Le 2 février 2015, Serey Dié s’engage avec le VfB Stuttgart.

En 2016, il s’engage au FC Bâle.

A la CAN 2019, il est de ceux qui ont par le jeu convaincu les nombreux supporteurs ivoiriens dit « Mazo ». Malgré un penalty raté mais beaucoup d’autres buts et penalty évités grâce à lui.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*