Albert Toikeusse Mabri, un parcours politique à découvrir

Albert Toikeusse Mabri est un homme politique ivoirien1 né le 8 décembre 1962 à Boueneu, dans le département de Danané. Président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), il est ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique entre juillet 2018 et mai 2020.

Docteur d’État en médecine, Albert Toikeusse Mabri est ministre d’État, chargé du Plan et du Développement sous les gouvernements Soro III, Soro IV, Kouadio-Ahoussou, Duncan IV et chargé des Transports sous Soro I et de la Coopération et de l’Intégration africaines sous Charles Konan Banny I et II. Il est ministre des Affaires étrangères sous Duncan V. Il est par ailleurs député à l’Assemblée nationale et conseiller général de Danané.

Depuis le 10 avril 2005, il assure la présidence de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), le parti créé par le général Robert Guéï.

Toikeusse Mabri est candidat de l’UDPCI à l’élection présidentielle de 2010 et arrive en 4e position avec 2,57 % des voix.

En juillet 2017, Toikeusse Mabri annonce son intention d’être candidat à l’élection présidentielle prévue pour octobre 2020.

Le 10 juillet 2018, sous le gouvernement Gon Coulibaly II, il est nommé Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

En mars 2020, le président Ouattara désigne le premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat du RHDP pour l’élection présidentielle d’octobre. Toikeusse Mabri refuse de confirmer le choix de Ouattara.

Le 13 mai 2020, Toikeusse Mabri perd son poste lors d’un remaniement et est remplacé au poste de ministre de la Recherche par Adama Diawara.

( A lire sur Wikipedia )

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*